Lire est le propre de l'homme

28 août 2007

La civilisation ma Mère !… de Driss Chraïbi

Driss Chraïbi, La civilisation ma Mère !…51Z2ZFBM5QL
Folio
1995
180 p.

Résumé :
Deux fils racontent leur mère, à laquelle ils vouent un merveilleux amour. Le plus jeune d’abord, dans le Maroc des années 30. Menue, fragile, gardienne des traditions, elle est saisie dans des gestes ancestraux, et vit à un rythme lent, fœtal. Radio, cinéma, fer à repasser, téléphone deviennent des objets magiques, prétextes d’un haut comique. Puis Nagib, le frère aîné, prend le relais. Durant les années de guerre, la mère s’intéresse au conflit, adhère aux mouvements de libération des femmes, et globalement, de son peuple et du Tiers Monde. Elle en est même le chantre. Elle sait conduire, s’habille à l’européenne, réussit tous ses examens. Elle est toujours semblable : simple et pure, drôle et toujours tendre.

Selon moi :
La plus belle Ode à la mère que j’ai pu lire. D’une tendresse à fleur de peau. Sensible, drôle, frais et sain, on a envie que ce livre ne s’arrête jamais…

Les plus :
On passe du rire aux larmes en un rien de temps. On chérit cette mère que l’on voudrait sienne… On rit de ces choses qui nous semblent si normales. On aime, et on en redemande…

 

Les moins :
Le livre est partagé en deux « cahiers » : Etre, et Avoir. La coupure est un peu trop nette, le changement de ton un peu radical. Mais les deux parties restent toujours sur la même note agréable.

Posté par AlcoholicFriends à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Histoire d’une jeune fille de Vienne racontée par elle-même, de Josefine Mutzenbacher

Josefine Mutzenbacher, Histoire d’une jeune fille de Vienne racontée par elle-même.
Folio,
1979,
285p.

Résumé :
Tout ce qu’une femme peut faire dans un lit, sur une table, une chaise, un banc, contre un mur ou dans l’herbe, dans l’encoignure d’une porte ou dans une chambre de passe, dans le train, dans une caserne, au bordel ou en prison, je l’ai fait. De tout cela, je ne regrette rien.

Selon moi:
Un roman érotique un poil malsain, qui pourrait plaire à certains. Histoire d’une gamine qui se fait prendre par tout le monde, dans toutes les situations possibles et imaginables. Aurait pu être sympathique, si l’histoire ne mentionnait pas son SI jeune âge…

Les plus :
Quelques passages assez droles. Du culot dans l’écriture… Ça va loin. Un peu trop des fois.

Les moins :
Souvent répétitif. On se perds dans les personnages (amants). Certains passages donnent l’impression d’avoir déjà été lus ailleurs. Sexualité malsaine (selon moi). Je ne le conseille qu’aux habitués de ce genre de littérature. Petits nouveaux dans le genre, s’abstenir…

Posté par AlcoholicFriends à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2007

Mi-sainte Mi-touche, de Jacques Cellard

Jacques Cellard, Mi-sainte Mi-touche51YY4ZQWKWL
1996
Pocket
165 p.

Résumé:
La belle comtesse Odette de Crépy s'ennuyait doucement lorsqu'elle rencontra le distingué Marcel R.. Il fut ému par ses formes plantureuses et le lui fit savoir. Elle le trouva fort divertissant quoiqu'un peu mufle et prit l'initiative de nouer avec lui une correspondance qui n'allait pas tarder à se dévergonder. Abandonnant toute fausse pudeur, elle lui confie les incertitudes de son corps et de son coeur. Il entreprend de parfaire son éducation en lui faisant découvrir de nouvelles subtilités érotiques et en lui révélant ce qu'est l'entrée des artistes, le sadinet ou encore le rondinet... Ensemble, ils vont inventer une délicieuse grammaire libertine, promesse de gourmandises rares et de plaisirs sans fin et sans frein.

Selon moi:
Un homme, une femme. Ils se croisent. Elle lui écrit et ils décident de se revoir. Il ne se passe rien. Desespérée, elle reprend ses lettres. Amour libertin et plaisir des mots couchés uniquement sur du papier. Un beau "roman épistolaire-erotique" (l'eau de rose n'a rien a voir la dedans...)

Posté par AlcoholicFriends à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2007

J’étais le garde du corps d’Hitler, de Rochus Misch

Rochus Misch, J’étais le garde du corps d’Hitler519SPJ65BVL
2007
Le Cherche Midi
345 p.

Résumé:
Rochus Misch a été le garde du corps d’Adolf Hitler. Quelques cinq années, de 1940 à 1945, passées jour et nuit auprès du dictateur nazi. De la chancellerie berlinoise aux appartements privés, du nid de la Berchtesgaden à la « Tanière du Loup » en Prusse orientale et au QG ukrainien, Rochus a suivit le Führer jusqu’à la fin du IIIème Reich. Il a été le témoin des petites et des grandes heures des dirigeants nazis et de leurs compagnes, dont Eva Braun. Dernier soldat allemand à quitter le bunker après le suicide d’Hitler, il s’est installé à Berlin après ses neuf années de détention en URSS. Il choisit de raconter son parcours dans l’Allemagne tourmentée d’avant-guerre et sa vie quotidienne avec celui qui fut le principal investigateur du conflit le plus meurtrier de l’Histoire.

Selon moi:

Simple histoire d’un garde du corps, qui raconte ses relations (assez peu intéressantes) avec son « maître ». On en a déjà lu des centaines comme celle-ci auparavant. Le caractère « spécial » du protagoniste ne ressort pas…

Les plus:
Divertissant malgré tout. Peut-être plus par curiosité que par réel intéressement. A lire dans le métro, tout au plus…

Les moins:
Je ne m’attendais pas à grand chose en lisant ce livre, mais j’ai bel et bien été déçue. Je l’ai lu d’une traite, car j’étais intriguée par un tel livre. Un homme comme Rochus Misch devait avoir vu, entendu des tas de choses (aussi horribles soient elles). Mais il n’en est rien. Ce livre est plat, long, un peu barbant. On s’attend à un revirement de situation à tout moment, mais il n’arrive pas. Les mots de « l’auteur » sonnent faux. Comment vivre auprès du Führer sans avoir entendu parler de la solution finale ? Un livre plat que je ne conseille à personne.


Posté par AlcoholicFriends à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2007

La Chanson des Mal-Aimants, de Sylvie Germain

Références:51HWS8A7Z3L
Sylvie Germain, La Chanson des Mal-Aimants
2004
Gallimard
269 p.

Résumé:

La narratrice, abandonnée à sa naissance à la porte d'un couvent, vagabondera au fil des ans d'une place à l'autre, à travers la France. C'est comme si elle n'avait pas de vie propre, mais elle participe intensément à celle des autres et aux drames dont elle est le témoin, sondant toujours plus profondément les mystères du cœur et du corps humains en lesquels rôde si souvent la folie. Elle grandit dans les Pyrénées, parmi des enfants qui attendent en vain le retour de leurs parents chassés par la guerre, puis dans une auberge où l'on pratique un culte truculent de l'ours, ensuite dans un manoir où pèse un secret en forme de cruelle mascarade. Devenue adulte, elle est servante dans divers hôtels, dans un bordel champêtre, dans un bistrot de gare, puis à Paris où elle côtoie des gens insolites, parfois inquiétants, et où elle finit chanteuse de rue avant de revenir dans les Pyrénées. Dans la splendide sauvagerie des montagnes et dans celle, bien plus féroce, de la ville, elle ne cessera de creuser et de fortifier sa solitude, ainsi que son don de compassion.

Selon moi:
Voyage dans la vie d'une femme abandonnée dès la naissance qui connaîtra les années de guerre, de misère, de solitude. La solitude est le mot-clé de ce livre. A lire, et à relire...

Les plus:
L'histoire et longue, pleine de rebondissement. La protagoniste est attachante, sensible, vit des choses insensées. Son parcours et dur et ne connaitra pas de "happy-end", mais les mots sonnent juste, meme s'ils peuvent paraitre amers.
A lire pour "relativiser notre petit quotidien".

Les moins:
Certains trouveront les phrases longues, voire compliquées...

Posté par AlcoholicFriends à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2007

Une si jolie poupée, de PEF

Références:une_si_jolie_poupee
Pef, une si jolie poupée !
2002
Gallimard Jeunesse
27 p.

 

Résumé:
Il existe des poupées qui parlent. Celle-ci nous raconte pourquoi elle a eu plusieurs papas et comment elle est née d'un ordinateur, impatiente de rencontrer l'enfant qui l'adopterait. Mais cette si jolie poupée ne peut pas savoir ce qu'elle est vraiment... Un livre-choc, un cri de révolte contre le mal infligé aux enfants que la guerre prend en otages.

 

Selon moi:
La si jolie poupée raconte sa naissance et son rêve d'etre aimée par des enfants. Ce livre ne ressemble pas à ce que l'on croit, car on apprends bien vite que la poupée contient des bombes pour mutiler les enfants des pays en guerre.

 

Les plus:
Le texte est bien écrit, les dessins sont sublimes, la réalité des choses est dure à avaler mais pourtant bien présente. Un livre jeunesse choc pour un public un minimum averti...

 

Les moins:
Rien a redire !

Posté par AlcoholicFriends à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2007

Rebelle, de Fatou Keïta

Références:rebelle
Fatou Keïta, Rebelle
1998
Présence africaine
231 p.

Résumé:
Enlevée par les frères du vieux Sando à qui on l'avait mariée de force il y a vingt ans, Malimouna avait fui son mari. Aujourd'hui, bien qu’adulte et mariée par amour à Karim, la tradition l'oblige à rejoindre son véritable époux de gré ou de force dans son village de Boritouni. Cet événement permet à Malimouna de regarder dans le rétroviseur pour faire la rétrospective de sa vie. Une existence de femme rebelle. Rebelle contre l'excision, le mariage forcé, la polygamie, le racisme qui minent les mariages interraciaux, la violence sur les femmes. Tous ces maux qui entravent l’épanouissement des femmes.

Selon moi:
Le courage et la force de la femme sont à l'honneur dans ce livre. Le combat d'une femme pour ne pas être humiliée par la tradition. Lutte contre l'excision. Touchant. A lire pour prendre conscience de ces problèmes, qui n'existent malheureusement pas que dans les livres

Les plus:
On est plongés directement dans la réalité africaine: excision, femmes soumises, mais aussi lutte, volonté, courage.

Les moins:
Bien que le récit soit vraiment interessant et prenant, on regrette parfois que l'auteur n'aille pas au bout de ses pensées, ou des descriptions.

Posté par AlcoholicFriends à 20:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

Mokusei! de Cees Nooteboom

Références:Mokusei
Cees Nooteboom, Mokusei!
Traduit du néerlandais par Philippe Noble
1987
Gallimard - Folio
80p.

 

Résumé:
"Tandis qu'elle dormait, perdue dans un isolement qu'il n'avait jamais vu chez personne d'autre, il resta longuement étendu à la regarder, s'interrogeant sur son avenir. Il aurait aimé la photographier, mais il n'osait pas. La lueur des torches qui vacillait au-dehors caressait son visage comme si elle avait voulu l'éveiller à nouveau à la vie. Doucement, il découvrit les épaules rondes et luisantes et se détourna. Quelque chose venait de commencer qui l'occuperait sa vie durant."

Selon moi:
Un photographe au Japon, tombant amoureux de son modèle. Une nouvelle simple et sobre. Lecture fraiche et légère.

Les plus:
Les descriptions sont telles que l'on a l'impression de voir réellement ce que vit le photographe. Paysages qui font réver. Idéal pour se sortir de la grisaille des jours de pluie...

Les moins:
L'histoire d'amour fait penser à un déjà-vu. Le photographe tombant amoureux de son modèle, une femme hors-normes. Les passages où le narateurs parle d'amour sont vides, il nous parle de l'impossiblité de décrire ce sentiment d'amour trop simplement, trop facilement...

Posté par AlcoholicFriends à 19:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Introduction

Je crois que j'ai commencé à dévorer des livres dès que j'ai appris à lire. Je connaissais tous mes livres d'enfant par coeur, puis j'ai lu d'un rythme un peu plus soutenu et depuis, la passion des mots ne me lâche plus.
Il n'y a pas longtemps, on m'a dit que je devrais tenir un journal, dans lequel je recenserai tous les livres que j'ai lu, y écrire ce que j'ai aimé, ce que j'ai moins aimé, les impressions que j'ai ressenti en le lisant... Pourquoi pas même le noter...
L'idée a fait son bout de chemin, et en voilà le résultat...
Pour le moment je ne reprendrais pas les livres que j'ai lu il y a longtemps, de peur de fausser mes 'jugements'.

Posté par AlcoholicFriends à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]